Frais d’inscriptions et Bourses

En accord avec la convention régissant le partenariat entre l’université de Sherbrooke et l’université de Montpellier :

  • « 1.3.1. Résidents canadiens ou français : les étudiantes et les étudiants acquittent leurs frais de scolarité à l’UM pour les étudiants français et à l’UdeS pour les étudiants canadiens. Ce faisant, ils sont inscrits à l’université partenaire correspondante comme établissement secondaire. Lors de l’année 1 à l’UdeS, les étudiants pourront suivre des cours d’anglais à titre de cours hors programme.
    1.3.2 Pour les étudiantes et les étudiants n’ayant pas le statut de ressortissants français ou canadiens, ces étudiants doivent choisir l’UdeS ou l’UM comme établissement principal pour la bidiplomation. Ils acquitteront les droits de scolarité auprès de cette université, et seront alors inscrits à titre gracieux auprès de la seconde.
  • 1.3.3 Pour les étudiantes et les étudiants ayant la double nationalité français et canadienne, la nationalité prédominante imposera l’université principale. Cette dominance sera établie sur la base du pays où aura été réalisée la majorité du parcours académique antérieur à l’ admission à la bidiplômation . Dans les cas où cette prédominance ne pourrait être établie, les étudiantes et étudiants seraient considérés comme n’ayant pas le statut de ressortissants français ou canadiens et seraient ainsi soumis au traitement prévu en 1.3.2.

L’étudiant doit en outre assumer, pour chaque année d’études :

  • les frais de sécurité sociale dans son université d’inscription principale et les autres frais obligatoires pouvant s’ajouter aux droits de scolarité ;
  • les frais de transport et de séjour (logement, nourriture, assurances) pour elle-même ou lui-même et, le cas échéant, pour sa conjointe ou son conjoint et ses dépendants.
  • le coût du matériel pédagogique personnel pour chaque cours.

En résumé pour les étudiants français :

vous serez inscrits à l’UM sur les frais légaux et nationaux d’inscription en master et l’inscription sera gratuite a l’UdS

Bourses ou aides à la mobilité : ces dernières ne dépendent pas des universités qui ne reçoivent aucun budget à cet effet.
Deux types d’aides peuvent être accessibles : *les compléments de mobilité aux bourses sur critères sociaux du CROUS. Sé référer au CROUS – *les aides à la mobilité de la région : les étudiants français de GIEBioTE sont spécifiquement prévenus pour ce dossier par l’UM, qui gère la transmission des demandes .

Comme annoncé dans le message d’acceptation valant pour les deux établissements responsables de la bidiplomation  l’UM fera parvenir courant juin à tous les étudiants admis les informations spécifiques à l’inscription à l’UM, et pour les étudiants français de candidatures aux aides de mobilités potentielles.