Présentation du Master EPI

Master Recherche et Professionnel EPI : Émergences des maladies Parasitaires et Infectieuses

Mots clefs : Maladies Transmissibles – parasites – santé humaine- santé animale – zoonose – émergence – écologie- évolution- épidémiologie -prédiction- contrôle- gestion

Objet de la formation

Étude et gestion des épidémies et des émergences des maladies transmissibles humaines, zoonotiques et animales (animaux domestiques de rente et faune sauvage).
Les agents pathogènes à l’origine de ces maladies incluent aussi bien les virus, les procaryotes, que les eucaryotes uni ou pluricellulaires. Il s’agit donc de tous les organismes « parasitant, exploitant » l’homme et/ ou d’autres espèces animales, à leurs dépends.
Consulter les enseignements du M1 et M2.

Contenu de la formation

Ancrée principalement sur l’étude des mécanismes écologiques et évolutifs qui régissent l’épidémiologie et l’émergence de ces maladies, la formation implique également la compréhension et la prise en compte :

  • des aspects mécanistiques (génomiques, moléculaires, cellulaires, immunologiques, physiologiques) à la base des interactions hôte-agent pathogène-environnement,
  • des facteurs socio- économiques impliqués dans la dynamique épidémiologique.

Ainsi, des compétences de base dans ces domaines seront acquises en parallèle aux compétences majeurs en éco-épidémiologie. Leur degré d’approfondissement dépendra des profils de spécialisation des étudiants.

Les profils de spécialisation sont définis en fonction des objectifs d’insertion de l’après-master, des expériences de stage, des choix d’options. En M2, quatre types d’options sont proposés :

  • modélisation :  à vocation  de poursuite en thèse dans la recherche fondamentale ou appliquée; permet de maitriser les outils d’analyse moléculaire retraçant les événements épidémiologiques, phylogéniques, évolutifs à court ou long terme
  • gestion et conservation de la Biodiversité : à vocation de poursuite en thèse dans la recherche fondamentale ou appliquée; permet d’intégrer l’épidémiologie des maladies transmissibles et des émergences dans l’analyse ou la gestion de la Biodiversité ;
  • risques zoonotiques ou environnementaux et changements globaux : à vocation de poursuite en thèse appliquée ou d’intégration directe à Bac+5 dans le cadre opérationnel; permet de placer le risque des maladies transmissibles dans le cadre des enjeux passés et contemporains des sociétés humaines.
  • sociologie  : à vocation de poursuite en thèse appliquée ou d’intégration directe à Bac+5 dans le cadre opérationnel; permet d’acquérir de maitriser les outils d’enquête des sciences humaines nécessaires dans les démarche épidémiologie participative et de réseaux d’épidémiosurveillance.

Compétences

Les futures diplômés seront tous capables:

  • d’analyser les différents paramètres (éco-évo-environnementaux,  socio -économiques…) impliqués dans une épidémie/ une émergence ;
  • d’identifier les contraintes, les contextes et les enjeux sociétaux de la gestion de ces phénomènes.

Selon leur profil de spécialisation, ils seront capables de proposer et de mettre en œuvre:

  • des projets de recherche participant à la compréhension et l’identification des facteurs d’émergence;
  • des méthodes concrètes de surveillance, de lutte ou de contrôle ( gestion, opérationnel).

Débouchés

  • Poursuite en thèse dans les organismes de recherche et les universités publiques ou des organismes semi-privés de recherche et d’expertise,
  • cadres scientifiques (projets nationaux ou internationaux de gestion ou de contrôle, réseaux de surveillance).

Intitulés des emplois types : épidémiologiste, chercheur, expert, chargé de mission, responsable de réseau.

Crédits photo : Moustique tigre, WikiImages – Pixabay.