Portraits d’anciens diplômés Master MédiACCES

 

Amaury ENGELS

Directeur Recherche et Médiation à la Grotte de Clamouse

Diplômé du master MédiACCES en 2013

Pourquoi as-tu suivi ce master et que t’a-t-il apporté ?

Avec ma participation au début du projet Univerlacité ainsi que mes vacations dans l’éducation populaire auprès des associations Les Petits Débrouillards et Planète Sciences, j’avais un attrait tout particulier pour l’animation et l’éducation. J’ai commencé par me lancer dans un master enseignement mais avant la fin du premier semestre, j’ai compris que cette voie ne me correspondait pas. J’ai alors contacté Sylvie Hurtrez sur les conseils de Thierry Noëll, pour rejoindre la Master ACCES. En suivant ce parcours, j’ai pu m’épanouir dans ma pratique de l’animation, la construction d’outils et surtout l’expérimentation de nouvelles pratiques. Je réalisais alors un rêve d’enfant : « Devenir un peu comme Jamy et Fred. »

Ton meilleur souvenir de médiation dans le cadre du master

Les sorties terrains de début d’année, de valorisation et de muséographie. J’ai toujours eu une préférence pour le terrain et chacun de ces temps a été l’occasion de partages enrichissants. Mention spéciale à la découverte du musée des sciences de Barcelone : la CosmoCaixa. Une rencontre exceptionnelle avec son responsable !

Ton parcours professionnel depuis ton diplôme de master 

Lors de mon premier stage, j’ai mis un pied dans le monde souterrain à la grotte de Clamouse et depuis, je ne l’ai  jamais quitté ! Voilà bientôt 10 ans que je travaille là-bas. D’animateur, j’ai  gravi les échelons et je suis maintenant directeur Recherche et Médiation de la grotte de Clamouse. J’ai eu l’occasion de développer des activités diverses allant de la visite pédagogique à la construction de serious games en passant par des ateliers et animations. J’ai également mené divers projets en parallèle comme la rédaction d’un livre pour les enfants sur les grottes et la spéléologie ou de l’accompagnement sur la réalisation d’un documentaire ARTE sur la vie en profondeur. Je travaille aujourd’hui sur un projet d’entreprise spécialisé dans la construction de serious games culturels en immersion réelle.


Morgan LE NY

Responsable du pôle animation de l’association Kimiyo (CDI) 

Diplômé du master MédiACCES en 2012

Pourquoi as-tu suivi ce master et que t’a-t-il apporté ?

Après une première année en master de paléontologie à Montpellier, j’ai voulu quitter le monde de la recherche pour celui de la médiation, dans lequel je me sentais plus à l’aise. Le Master ACCES m’a apporté un regard d’ensemble sur les formes que peuvent prendre la médiation scientifique, ainsi qu’une première base de réseau puisque presque 9 ans plus tard, je travaille avec John Bandelier, qui était à l’époque mon directeur de stage au sein de ConnaiSciences.

Ton meilleur souvenir de médiation dans le cadre du master

Plus qu’un moment particulier, c’est un projet qui m’a marqué, celui de la valorisation d’un lieu. Avec Camille LE NOENE, nous avions choisi de travailler sur St Guilhem le désert. Rechercher l’intégralité des richesses de ce territoire (le patrimoine, l’histoire, la biodiversité, la géologie…) et les partager au travers des animations que nous avions mises en place sur le terrain fut un vrai plaisir !

Ton parcours professionnel depuis ton diplôme de master 

Après le master, je manquais encore un peu d’aise pour m’exprimer en public; j’ai donc cherché des expériences qui me permettent d’approfondir mes connaissances et facilités en animation. J’ai trouvé rapidement un CDD de 4 mois en tant qu’animateur à l’Ecoparc de Mougins (06) qui avait mis en place durant l’hiver 2012/2013 une exposition temporaire sur l’espace. J’y ai animé notamment des séances de planétarium et découvert la diversité des publics (famille, scolaire, personnes en situation de handicap, etc.). J’ai ensuite enchaîné avec une saison (mars à septembre) au sein de l’équipe pédagogique de Vulcania à St Ours les Roches (63), où certaines des animations dépassaient les 250 personnes. Dans cette équipe j’ai également créé des outils pédagogiques (notamment une maquette pour expliquer le fonctionnement des tremblements de terre). Ensuite, j’ai enchaîné 3 saisons à Paléopolis à Gannat (03) où j’ai retrouvé le milieu de la paléontologie, puis trois ans en CDD au parc Sainte Croix à Rodes (57) pour découvrir cette fois le milieu animalier. Sur ces deux dernières structures j’ai pu développer mon potentiel en terme de création d’animations et j’ai découvert l’encadrement, de stagiaires notamment.

Depuis novembre 2018, je suis revenu dans le Sud pour aider John Bandelier à développer l’association Kimiyo et développer un pôle animation qui s’occupe notamment du volet scolaire et de l’évènementiel “grand public”. Je suis également le relais de l’association au sein du réseau du CPIE Bassin de Thau dans lequel nous sommes très actifs. De plus, depuis l’été dernier, je découvre une nouvelle facette de la médiation scientifique par des projets d’accompagnement de territoire : aider des professionnels sur de la R&D et dans des projets innovants, associant la science à des pratiques plus vertueuses de l’environnement, sur des modèles d’économie circulaire.


Alexia CAILLAUD

Médiatrice scientifique pour le projet « Territoire Partagé » dans la CCSTI de Normandie « Le Dôme »

Diplômée du master MédiACCES en  2018

Pourquoi as-tu suivi ce master et que t’a-t-il apporté ?

Je voulais me former à la pédagogie alternative et développer mes connaissances en écologie. Ce master m’a apporté de la rigueur scientifique, de l’autonomie, de l’expérience professionnelle. Il m’a aussi permis de voir ma formation autrement que par des notations et des  évaluations de la part des enseignants !

Ton meilleur souvenir de médiation dans le cadre du master

Mes meilleurs souvenirs sont les séances de travail sur projets que nous faisions tous ensemble, entre étudiants.

Ton parcours professionnel depuis ton diplôme de master 

 Après deux stages de 6 mois sur des thèmes liés aux animaux (un au parc du Lunaret, et un sur les loups auprès de l’ethnologue Jean-Marc Landry), j’ai travaillé avec Thierry Brassac sur l’exposition de peluchologie pour l’Université de Montpellier. Puis j’ai été médiatrice scientifique à Ebulliscience pendant deux ans avant d’être promue en tant que référente des projets Labomobils pendant un an. Suite à une phase de surmenage, j’ai changé de poste et ai rejoint l’équipe du Dôme en 2021.


Mathias LAROCHE

Médiateur scientifique en CDI dans l’association Les Ecologistes de l’Euzière

Diplômée du master MédiACCES en 2015

Pourquoi as-tu suivi ce master et que t’a-t-il apporté ? Je souhaitais poursuivre mes études pour continuer à découvrir la médiation scientifique. Le master m’a apporté de la culture scientifique et des informations sur les structures territoriales dans le champ de la communication scientifique.

Ton meilleur souvenir de médiation dans le cadre du master La participation à la fête de la Science avec Thierry Brassac; le projet de Valorisation d’une zone avec le rapport à rendre et la sortie à animer pour les autres étudiants.

Ton parcours professionnel depuis ton diplôme de master  Suite au Master j’ai été embauché dans l’association des Ecologistes de l’Euzière (ou j’avais fait mes stages de M1 et M2)… et j’y suis toujours !


Floriane de GÉRARD

Chargée de projets à astu’sciences (CDI)

Diplômée du master MédiACCES en 2018

Pourquoi as-tu suivi ce master et que t’a-t-il apporté ?

Issue d’une licence en biologie, je souhaitais me former en médiation scientifique tout en approfondissant mes connaissances, à la fois sur le contenu mais aussi sur le monde de la recherche et sur la démarche scientifique. Outre ces connaissances, j’ai appris au sein de ce master l’autonomie, l’adaptabilité et le sens de l’initiative.

Ton meilleur souvenir de médiation dans le cadre du master 

Mon meilleur souvenir de médiation fut lors du module Valorisation d’une Zone d’Étude en master 2. L’objectif était de concevoir une journée de médiation sur une zone choisie, et ce fut un projet très complet qui m’a fait retrouver le plaisir d’être sur le terrain, à rechercher des informations et concevoir des outils pédagogiques de médiation. J’ai appris beaucoup sur le travail d’équipe et sur mes attendus du métier lors de cette expérience.

Ton parcours professionnel depuis ton diplôme de master 

En sortie de diplôme, j’ai été embauchée en CDD comme chargée de projet au sein d’Astu’sciences, association de culture scientifique en Auvergne. Le CDD s’est rapidement transformé en CDI et c’est là que je continue à travailler. Astu’sciences est une association de réseau qui regroupe différents acteurs de la culture scientifique du territoire et œuvre à susciter des actions communes, favoriser le partage d’expériences, innover dans nos pratiques. Mes missions portent sur l’évènementiel (coordination des collectifs Fête de la science, Exposciences, Rencontres Montagnes et Sciences, Pint of Science…) mais également sur l’animation de la plate-forme Echosciences Auvergne. Tout comme mes collègues, j’accompagne également divers projets en fonction des sollicitations du réseau.


Erica GAUDILLÈRE

Professeure des écoles et médiatrice scientifique sur la chaine Youtube Riri en action !

Diplômée du master MédiACCES en 2018

Pourquoi as-tu suivi ce master et que t’a-t-il apporté ?

J’ai suivi ce master car il est arrivé comme une évidence dans mon parcours universitaire. Au départ de mon cursus, je souhaitais faire de la recherche en éthologie, plus particulièrement sur les cétacés. En vulgarisant sur cette thématique à l’école Heidelberg avec le dispositif Univerlacité, que je me suis intéressée aux enjeux de la communication scientifique. En parlant avec mes responsables de licence, j’ai découvert le master ACCES et ça a été le déclic.  Lors de ce cursus, j’ai été actrice de ma formation avec tous les projets que j’ai co-construit avec ma promo. Ce master m’a appris sur moi-même ! J’ai fédéré de nombreuses compétences : naturalistes, orales,  relationnelles, de synthèse et techniques (montage vidéos, logiciel d’infographie, modélisation mathématique …).

Ton meilleur souvenir de médiation dans le cadre du master

J’en ai beaucoup trop ! Si je dois en choisir un seul, c’est quand toute la promo était réunie pour présenter le projet du Symbo (étang de l’Or) devant les élus. Un vrai projet collectif de médiation et un moment inoubliable ! 

Ton parcours professionnel depuis ton diplôme de master 

Après mon stage de M1 au sein de l’UMR MARBEC pour la conception d’un livret pédagogique à la destination des collégiens stagiaires, j’ai fait deux mois de stage à la Ferme pédagogique de Lansargues où j’ai produit des animations scientifiques autour des plantes et des animaux de la ferme pour les publics scolaires et familiaux. Ensuite  en parallèle de mon Master 2, j’ai retravaillé dans cette ferme pédagogique, où j’ai continué à développer des outils et réalisé des animations. J’ai travaillé la même année pour le Pôle culture scientifique de l’Université de Montpellier : j’ai tenu le stand de peluchologie et j’ai assuré des animations pour les scolaires. Pour le stage de Master 2, j’ai effectué des recherches sur la fréquentation de l’avifaune à l‘Écolothèque de Saint Jean de Védas afin d’élaborer un outil pour sensibiliser à la protection des oiseaux mais surtout un outil permettant de mieux connaître les espèces les plus courantes. Après le master, j’ai travaillé à Saint Tropez dans un centre de loisirs pour développer des animations autour des sens à destination des enfants âgés de 3 ans. En septembre 2018, je suis partie en Allemagne pour un service civique. Une année riche où j’étais assistante en langue française, tout en montant et accompagnant des projets autour du développement durable; j’ai aussi encadré des cours en biologie expérimentale. Une fois de retour en France, j’ai décidé de passer le concours de professeur des écoles. En parallèle j’ai été coordinatrice de Pint of Science Toulon. De plus, j’ai créé une chaîne Youtube afin de faire de la vulgarisation scientifique (Riri en action) destinée aux enfants et aux familles. Je dois m’y remettre à fond ! Cependant ma nouvelle vie d’enseignante me prend beaucoup de temps pour l’instant.


Léo PIERRE

Photographe – reporter indépendant

http://hanslucas.com/lpierre/photo

Diplômé du master MédiACCES en 2017

Pourquoi as-tu suivi ce master et que t’a-t-il apporté ?

 Après un master de recherche en biologie évolutive, j’avais envie d’apprendre à transmettre ma passion pour ces thématiques. Il m’a permis d’avoir les clefs pour le faire et d’acquérir de l’expérience.

Ton meilleur souvenir de médiation dans le cadre du master J’ai adoré l’ambiance de ma promotion et les projets réalisés tous ensemble. Mais l’expérience qui m’a le plus marqué lors de cette formation a été mon stage avec le laboratoire Géosciences de Montpellier où je me suis retrouvé embarqué sur l’Atalante pour une mission océanographique dans la mer des Caraïbes. À bord, je m’occupais de communiquer sur l’avancée de la campagne en réalisant des reportages et des articles accompagnés d’infographies… Inoubliable !

Ton parcours professionnel depuis ton diplôme de master 

Après un stage de 6 mois avec le service culture scientifique de l’Université de Montpellier (dans l’équipe de Thierry Brassac), j’ai continué en CDD jusqu’à début novembre 2017. Puis, j’ai commencé à faire des reportages photo et à écrire dans mon coin et j’ai réussi à décrocher quelques piges. Après une année un peu compliquée, j’ai repris une formation en photographie documentaire et je travaille aujourd’hui en tant que photographe pour la presse nationale.

PS : D’ailleurs, je cherche à valoriser mes connaissances du monde scientifiques pour faire des sujets dessus. Si vous avez connaissance de beaux projets, d’expéditions ou de personnes à contacter, je suis preneur !


Jérémi BARLIER

Chargé de projets de médiation scientifique au Muséum d’Orléans (en CDD).

C’est un poste de catégorie B relevant de la Fonction Publique Territoriale.

Diplômé du master MédiACCES en 2018

Pourquoi as-tu suivi ce master et que t’a-t-il apporté ?

J’ai suivi ce master pour me former à la médiation scientifique dans le but de m’insérer ensuite dans le marché du travail. Il m’a apporté de la rigueur scientifique, des outils et des compétences dans le domaine. J’ai également acquis de l’expérience que je peux valoriser dans mon travail. Enfin, il m’a aussi permis d’entrer dans le réseau de la médiation scientifique, où tout le monde connaît tout le monde. Ce qui est un plus non négligeable dans ce domaine.

Ton meilleur souvenir de médiation dans le cadre du master

Mon meilleur souvenir de médiation est celui où ma promo a réussi à intégrer l’association de parcours MEDIOS (créée par ma promo également) dans la vie du master, à travers son implication dans l’UE Immersion. Les responsables du master m’ont demandé, l’année suivante à mon diplôme, d’encadrer un groupe d’étudiants dans le cadre d’un projet « d’animation de rue », appelé « Défi Médios », dont je suis le créateur. Ça a été pour moi un moment fort, car je me suis vu valorisé par mes enseignants devenus mes pairs, et car j’ai pu enseigner à mon tour un outil de médiation scientifique créé par moi-même.

Ton parcours professionnel depuis ton diplôme de master 

    Après un BAC S spécialité SVT, j’ai suivi une Licence de Biologie avec, en 3ème année, une spécialité Biologie des Organismes et des Écosystèmes. J’ai intégré le master recherche EcoSystèmes de l’Université de Montpellier. Je tâtonnais encore pour savoir quel métier j’avais envie de faire dans le domaine de l’écologie. Après la fin du 1er semestre, j’ai demandé à faire une passerelle avec le master ACCES. J’ai intégré cette formation au début du 2nd semestre. J’ai su alors que j’ai trouvé ma voie et l’ai poursuivie jusqu’au bout.

A la fin de mon stage de M2, j’ai eu l’opportunité de poursuivre le projet sur lequel je travaillais pour un CDD de 3 mois comme Chargé d’exposition scientifique à la Communauté Universitaire Grenoble Alpes.

A la fin de mon contrat, j’ai été embauché pour un CDD d’un an par l’association Ebulliscience en tant que Médiateur scientifique. A la fin de mon contrat, j’ai rejoint l’équipe du Muséum d’Orléans pour un CDD d’un an renouvelable en tant que Chargé de projets de médiation scientifique.

Mon contrat est actuellement renouvelé pour une année supplémentaire. Je vais d’ailleurs passer cette année le concours d’Assistant de Conservation du Patrimoine et des Bibliothèques Principal de Seconde Classe (ACPB PPL 2nd Cl) afin d’être titularisé.

 


Victor WASTIN

Service civique dans l’association Cosciences

Diplômé du master MédiACCES en 2018

Pourquoi as-tu suivi ce master et que t’a-t-il apporté ?  J’étais intéressé par l’aspect communication des sciences, principalement les liens entre la recherche fondamentale et le reste de la société, et l’éducation à l’environnement.

Ton meilleur souvenir de médiation dans le cadre du master   L’animation de rue réalisée pour Halloween en 2017 (vidéo Medios « Explique-moi les monstres »)

Ton parcours professionnel depuis ton diplôme de master 

Après une licence en biologie/écologie qui m’a donné des bases théoriques, j’ai choisi de suivre mes affinités naturelles pour la communication, les mettant en application sur des terrains aussi divers que le monde associatif, la valorisation de la recherche, le monde de l’entreprise… J’ai ensuite suivi un Mastère Spécialisé (Bac +6) en économie circulaire qui m’a permis de compléter mon parcours.