Spécialités recommandées pour réussir sa licence de Biologie

Le département Biologie-Écologie de la Faculté des sciences de Montpellier est composé de 50 enseignants-chercheurs. Il organise la première année de licence avec le département Biologie-Mécanismes du Vivant[1]. Le département Biologie-Écologie est responsable de la deuxième et de la troisième année de la licence Biologie-Écologie (licences BEST et EBO[2]). Il est également responsable de la licence professionnelle EDEN et de 13 parcours de Master.

Tout lycéen·ne qui souhaite se porter candidat·e à une entrée à la Faculté des Sciences de Montpellier pour suivre une licence de Sciences de la vie-santé-environnement doit avoir un intérêt manifeste pour les sciences et faire preuve de curiosité scientifique. La lecture régulière de revues de vulgarisation scientifique telles que La Recherche, Pour la Science, Espèces est une excellente habitude pour tout futur étudiant en sciences. Le fait d’assister à des conférences ou de s’impliquer dans des activités naturalistes (par exemple au travers d’associations tournées vers l’écologie scientifique) est également très positif.

Choix des Spécialités

Pour tout·e lycéen·ne souhaitant suivre une licence de Sciences de la vie-santé-environnement, le choix de la spécialité SVT (ou Biologie-Écologie pour certaines filières) semble une évidence, et est fortement conseillé pour la première et la terminale, car elle permet au futur étudiant de se confronter avec les spécificités de la matière (beaucoup de concepts, beaucoup de vocabulaire, demande de la curiosité). Compte tenu de la présence d’enseignements de mathématiques (notamment de statistiques) tout au long de la licence, le choix de la spécialité mathématiques est conseillé au moins pour l’année de première (sans être un pré-requis absolu, surtout pour les élèves en forte difficulté dans cette matière).

 

Pour les élèves dynamiques, curieux, et ayant un bon niveau scolaire général

Il est néanmoins possible d’intégrer la licence de sciences de la vie-environnement-santé en ayant suivi d’autres spécialités : par exemple Histoire-Géographie[3], Langues, littératures et cultures étrangères[4], Sciences Économiques et Sociales ou Humanités, littérature et philosophie[5]. Dans ce cas, nous recommandons de prendre une autre spécialité en science, au moins SVT ou Biologie Ecologie (Mathématiques ou Physique-Chimie éventuellement). Nous conseillons également de se cultiver avec les nombreuses vidéos en ligne, réalisées par des professionnels des disciplines, disponibles sur les différents domaines scientifiques.

[1]Le département Biologie-Mécanismes du Vivant enseigne la biologie à l’échelle des biomolécules, de la cellule (y compris les bactéries) et des organes (par exemple le cerveau). Le département Biologie-Ecologie enseigne la Biologie à des échelles allant des organismes aux écosystèmes (il s’intéresse à la démographie, à l’évolution, à la génétique à l’écologie des populations, etc.), c’est dans ces matières que la biologie est la plus formalisée avec des outils mathématiques.

[2] Biologie, Ecologie et Sciences de la Terre, Ecologie et Biologie des Organismes (les noms changeront à la rentrée 2021)

[3] Spécialité offrant une ouverture au monde et s’appuyant sur la curiosité des élèves et leurs capacités d’argumentation.

[4] L’anglais est la langue des sciences. De la lecture en licence à l’écriture et aux présentations orales en master, cette langue doit être utilisée : qu’on choisisse ou nom la spécialité « langues, littératures… », il faut prendre l’anglais comme LV1 (ou à défaut LV2).

[5] Très bien pour le gout de la lecture et l’intérêt pour l’éthique, mais à condition de ne pas être allergique aux sciences (SVT et Maths).

texte au format PDF – INFORMATION LYCEENS- département BE de la faculté des sciences de Montpellier